energie

Une EDF

EDF : « Travailler avec les collectivités pour proposer des solutions adaptées à chaque territoire »

10 décembre 2015
Jean-Noël Guillot © EDF
Jean-Noël Guillot © EDF

Interview de Jean-Noël Guillot, Directeur Projet Ville Durable d’EDF

 

Comment EDF s’engage dans le processus de transition énergétique ?

Depuis près d’une vingtaine d’années EDF travaille sur les questions de performances énergétiques des bâtiments et notamment pour les logements équipés de chauffages électriques. Avant nous nous concentrions sur le chauffage et l’eau chaude mais nous avons récemment décidé d’aller plus loin et nous travaillons aujourd’hui avec les collectivités.

 

A travers quels types d’actions ?

Nous les accompagnons dans l’identification des leviers de transition énergétique qu’elles ont à disposition. Chaque territoire, chaque ville est spécifique et à son propre développement, les solutions que l’on va pouvoir apporter sont donc nécessairement très différentes. Nous avons ainsi développé une feuille de route de transition énergétique qui permet de définir comment les collectivités voient évoluer leur territoire, du point de vue de la population, de l’industrie, etc. Une fois ce travail fait par les collectivités, nous aboutissons à une signature énergétique et c’est à partir de là qu’EDF va construire un scénario permettant aux collectivités de réduire leur consommation. Notre expertise permet alors de définir quelles sont les énergies renouvelables disponibles, c’est-à-dire définir le potentiel éolien, le potentiel photovoltaïque ou encore trouver les sources de chaleur perdue qui peuvent être récupérées.

 

Quels sont vos autres axes de travail ?

(suite…)




CitizenWatt : Evaluer sa consommation électrique pour réaliser des économies

10 décembre 2015

Bénéficiant du soutien de la mairie de Paris et de l’expertise de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) et de RTE (Réseau de transport d’électricité), le stand de CitizenWatt au bassin de la Villette, propose au public de découvrir un outil pédagogique et sécurisé qui permet d’évaluer sa consommation électrique en temps réel ; en kiloWatt heure, en euros et en CO2. Cette solution s’inscrit dans une démarche de sciences et technologies participatives et incite le plus grand nombre à fabriquer son propre capteur, lors d’ateliers basés sur la convivialité et où l’on peut échanger collectivement.




France Energie Eolienne : L’énergie éolienne au service de la transition énergétique

9 décembre 2015

France Energie Eolienne présente sur son stand au bassin de la Villette, ouvert jusqu’au dimanche 13 décembre, une maquette d’éolienne et explique les enjeux à la fois techniques et environnementaux du montage d’un parc éolien. Les équipes de France Energie Eolienne sont là pour faire découvrir au public parisien en quoi l’énergie issue du vent est une solution pour le climat.




© Sylvestre Rome

EVESA : Eclairer mieux pour consommer moins

10 décembre 2015

EVESA est la société responsable de l’éclairage public et de la signalisation lumineuse de la ville de Paris suite à la mise en œuvre du Marché à performance énergétique (MPE), voté en 2011. Ce plan a pour objectif de répondre à l’un des enjeux principaux du Plan climat, la réduction de 30% des consommations énergétiques de l’ensemble de l’éclairage urbain parisien, d’ici 2020, ce qui comprend : l’éclairage public, la signalisation lumineuse et les illuminations.

Depuis sa création en 2011, 20 500 luminaires et 10 000 sources de feux tricolores ont été remplacés par des technologies plus performantes, comme la technologie LED, des matériels moins consommateurs et un mobilier plus respectueux du patrimoine et de l’identité de « la ville lumière ». Aujourd’hui, les économies d’énergie dépassent 18%, l’équivalent du parc d’éclairage d’une ville de 400 000 habitants. EVESA accompagne également la ville de Paris pour proposer et installer des solutions d’éclairage innovantes au service des parisiens et de la ville de demain.




EREIE : Une pompe à chaleur qui récupère l’énergie perdue des eaux usées

8 décembre 2015

PAC Facteur 7 est une pompe à chaleur qui capte les calories contenues dans les eaux grises, c’est-à-dire les eaux sales produites quotidiennement comme celles issues du lavage de vaisselle, des mains ou des bains et douches. Ce dispositif imaginé et conçu par la société EREIE peut faire passer une eau de 10 à 27°C et permet ainsi de diminuer sa consommation énergétique de près de 60%, en utilisant simplement de la chaleur perdue, donc gratuite. De plus la source d’énergie issue des eaux grises est constante toute l’année.

© Sylvestre Rome
© Sylvestre Rome



IDCmem : Transformer les rayons du soleil en énergie pour chauffer l’eau

8 décembre 2015

IDCmem a développé le suiveur solaire bi-énergie. Cette étrange structure est un ensemble de miroirs, disposés autour d’un échangeur thermique, un dispositif qui concentre les rayons du soleil pour générer une température élevée, quel que soit la saison assure Daniel Winninger son concepteur. Comme son nom l’indique, le suiveur solaire suit la course du soleil pour optimiser le rendement tout au long de la journée. L’énergie ainsi produite permet de chauffer l’eau, afin de réduire d’autant sa facture d’électricité. Destiné à l’habitat individuel, il peut être installé sur un toit plat, dans un jardin ou sur une terrasse.

bienergie DSC_0661

 

 

 

 

Crédit photo : Paris & Co




GRDF : Sensibiliser les plus jeunes aux gestes éco-responsables

7 décembre 2015

GRDF est un acteur du service public et souhaite contribuer au développement économique durable et à la transition écologique du territoire en investissant dans les réseaux de distribution de gaz. GRDF développe de nouveaux procédés comme l’utilisation de gaz renouvelables, tels que le biométhane ou travaille sur le BioGNV, un carburant pour nos voitures, plus respectueux de l’environnement. Le distributeur de gaz va lancer un nouveau compteur, Gazpar, qui à l’instar du compteur Linky d’ERDF va chercher à garantir et à améliorer la qualité de service et l’accès aux données de consommations.

GRDF s’est associé à la Ville de Paris pour la COP21 en participant à l’exposition « Paris de l’Avenir » sur le site du bassin de la Villette. Le stand est avant tout dédié aux enfants avec deux maquettes interactives qui permettent de suivre le parcours des différentes énergies (gaz, eau, électricité…) dans une ville. De plus, le distributeur de gaz organise des ateliers de sensibilisations des plus jeunes aux éco-gestes, pour qu’eux-mêmes incitent leurs parents à consommer moins.

© Sylvestre Rome
© Sylvestre Rome
© Sylvestre Rome
© Sylvestre Rome



Efficacity 2/2 : Comprendre comment optimiser l’énergie dans les villes

4 décembre 2015

Partant du constat de la hausse de l’urbanisation à l’échelle mondiale, le centre de recherche d’Efficacity développe des solutions destinées à améliorer l’efficacité énergétique des villes et à aider à atteindre les objectifs de la transition énergétique. Le stand présente Connexity : une maquette d’un quartier optimisé sur le plan énergétique, ainsi que des logiciels interactifs pour faire de l’éco‑conception urbaine.




SymbioFCell : Une pile à hydrogène pour développer l’éco-mobilité

4 décembre 2015

L’hydrogène est la molécule la plus abondante sur notre planète. Combiné avec de l’air dans une pile à hydrogène, il produit de l’électricité en ne rejetant que de l’eau. Symbio FCell développe des piles à hydrogène et les intègre à des véhicules électriques pour doubler leur autonomie. Cette filière se structure pour fédérer des flottes captives et installer des stations de recharge adaptées.

 

© Sylvestre Rome
© Sylvestre Rome
© Sylvestre Rome
© Sylvestre Rome



Defab : De l’eau chaude grâce aux datacenters

2 décembre 2015

StarWatts est un dispositif qui permet d’améliorer la capacité numérique des villes tout en réduisant leur consommation d’énergie et leur empreinte carbone. Grâce à un chauffe-eau alimenté gratuitement par la chaleur des équipements informatiques, un module numérique récupère l’énergie dégagée et rembourse la facture d’eau chaude des bâtiments publiques alentours. StarWatts offre ainsi un service de calcul intensif abordable pour les villes et les entreprises tout en optimisant les dépenses énergétiques.

Defab_P




Une EVESA

EVESA : « les enjeux énergétiques remettent Paris en lumière »

20 novembre 2015
Bertrand RICHARD
Bertrand RICHARD

Interview de Bertrand Richard, Président d’EVESA


Qui est EVESA ?

EVESA est la société qui a la responsabilité de l’éclairage public et de la signalisation lumineuse de la Ville de Paris. Créée en 2011, EVESA a en charge la mise en œuvre du Marché à Performance Energétique (MPE) de la capitale. Avec ses 350 collaborateurs, EVESA assure ainsi la maintenance et l’exploitation mais également la transformation de ce parc d’éclairage afin d’atteindre l’un des objectifs du Plan Climat parisien : réduire de 30% de la consommation électrique de la ville d’ici 2020. Notre périmètre regroupe les rues, les parcs et jardins et les sites d’illumination de Paris intra-muros, le périphérique ainsi que les bois de Vincennes et Boulogne, soit 175 000 point lumineux et 1 800 carrefours. La capitale possède un patrimoine historique exceptionnel qui fait son charme et attire les touristes du monde entier. Il s’agit donc pour nous de transformer l’éclairage public, de le rendre moins énergivore, tout en préservant l’ambiance lumineuse de la « ville lumière. »


Quel est votre bilan après 4 ans d’existence et vos solutions pour atteindre l’objectif ?

(suite…)




image001

Une vitrine de solutions en faveur du climat au Bassin de la Villette

19 novembre 2015

La COP21 approche à grands pas. En guise d’introduction, la Mairie de Paris s’apprête à recevoir près d’un millier de maires et gouverneurs du monde entier lors du « Sommet des élus locaux » à l’Hôtel de Ville de Paris le 4 décembre prochain. En parallèle, Anne Hidalgo vient d’annoncer un nouveau plan pour la transition énergétique. Après celui entrepris par l’ancien maire Bertrand Delanoë pour la période 2008-2014, le nouveau plan se donne jusqu’à la fin de la mandature actuelle en 2020 pour réduire de 30% la consommation énergétique de la capitale. Un objectif ambitieux financé par un « Green bond » – emprunt dont les fonds ne peuvent servir qu’à des projets écologiques – de 300 millions d’euros.

Mais l’effort pour réussir le pari de la transition énergétique ne peut être supporté par les seules collectivités locales. Le secteur privé doit y apporter sa contribution et dans cette optique la Mairie organise des expositions pour présenter au public parisien et aux touristes, les grands groupes et les start-up qui innovent pour l’environnement. Après les Berges de Seine aux mois d’août et septembre, c’est au tour du bassin de la Villette d’accueillir les stands autour de quatre thèmes : Mobilité et logistique, Energie, Utilisation des ressources et Aménagement urbain.

En parcourant le quai, les passants remarqueront certainement le mobilier « intelligent et connecté » Borneo de la société Energie Solaire et Service. Celui-ci permet de recharger son téléphone et d’avoir un point d’accès Wifi grâce à ses panneaux solaires. Ils auront l’occasion de tester un ou plusieurs des douze produits et solutions développés par POC21 ; un camp d’innovateurs qui a réuni, en septembre dernier au château de Millemont, une centaine de pionniers venus du monde entier dans des ateliers collaboratifs. Les promeneurs pourront comprendre le fonctionnement des pompes à chaleur qui récupèrent les calories des eaux usées en s’arrêtant au stand d’EREIE. Ils auront également la possibilité d’expérimenter le casque de réalité virtuelle de DHL, pour découvrir la Formule-E, une course de voiture 100% électriques.

Au total, 30 exposants sont disposés le long du Bassin de la Villette entre les métros Jaurès et Stalingrad et présentent leurs innovations du 18 novembre au 13 décembre.

Mise à jour le 16/11/2015 – En raison des évènements du vendredi 13/11 et des mesures de sécurités prises par le gouvernement et la mairie de Paris : l’ouverture des expositions, au Bassin de la Villette et sur le parvis de l’Hôtel de Ville, est suspendue pour le moment, nous vous tiendrons informés.




Une GrDF

GrDF : « Les technologies numériques entrent dans les conduites de gaz pour assurer la transition énergétique »

20 octobre 2015

C FARRUGIAInterview de Christian Farrugia, Directeur Clients Territoires Ile-de-France

 

Quelles sont les missions de GrDF ?

GRDF est un opérateur industriel dont la mission est centrée sur l’acheminement du gaz naturel. Nous construisons et entretenons les conduites de gaz : 195 851 kilomètres en France. C’est un réseau qui a été pensé pour contribuer à relever les défis d’attractivité des territoires, et à répondre aux enjeux environnementaux et de compétitivité économique. Nous nous inscrivons pleinement dans la lutte contre le changement climatique en favorisant les énergies vertes qui associent le gaz aux énergies renouvelables. Nous avons d’ailleurs, proposé un scénario de transition énergétique de long terme qui fixe un cap ambitieux en termes de réduction des émissions des gaz à effet de serre à l’horizon 2050. C’est le sens de l’engagement que j’ai pris au nom de GrDF, le 12 octobre dernier en signant la Charte en faveur du Climat aux côté de la Ville de Paris.


Quelles actions allez-vous engager pour le changement climatique ?

(suite…)




Une reportage fin acte 2

Un dernier week end pour voir les innovations en faveur du climat

12 octobre 2015

Située sur les quais entre le musée d’Orsay et le pont de l’Alma, l’exposition Acte II Berges de Seine touche à sa fin. Il reste encore un week end pour découvrir les solutions proposées par les démonstrateurs sur le thème de l’économie circulaire. Ce concept met en avant la valorisation et la réutilisation des déchets pour préserver l’environnement et s’inscrit pleinement dans la démarche de transition énergétique.

InevalLa loi Grenelle II obligera, à partir du 1er janvier 2016, la valorisation des déchets alimentaires pour tous les sites qui en engendrent plus de 10 tonnes par an, comme les cantines scolaires ou les restaurants d’entreprise. Dans ce sens, Ineval, une startup fondée il y a six ans et basée à Montreuil (Seine-Saint-Denis), a conçu l’ECOdigesteur, une unité de méthanisation miniature. « Le principe est simple : reproduire à l’échelle industrielle ce qu’il se passe dans nos estomacs », raconte Romain Martin, gérant d’Ineval. « Tous les déchets organiques, c’est-à-dire les épluchures de légumes, les restes de viandes et poissons, les laitages, etc. sont stockés dans un container chauffé. Les bactéries dégradent la matière organique et produisent ainsi du méthane, du dioxyde de carbone et le « digestat », un fertilisant naturel ».

L’installation de l’ECOdigesteur revêt un volet éducatif important car il nécessite la formation du personnel et la sensibilisation des usagers pour réaliser le tri sélectif de leurs déchets. La jeune société n’a pas pour objectif d’entrer dans un processus de revente énergétique, la production de méthane étant relativement modeste à l’échelle de la cantine. Ce biogaz peut cependant être utilisé localement. Dans les locaux d’une cantine scolaire il permettrait l’alimentation d’un chauffe-eau ou d’un lave-vaisselle. Collé à l’ECOdigesteur d’Ineval, un autre stand travaille au réemploi des déchets, mais cette fois-ci à plus grande échelle.

(suite…)




Le ministère de l’Ecologie associe les citoyens à la lutte contre le changement climatique

12 octobre 2015

Le ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie vient de lancer une plateforme collaborative pour que chaque citoyen puisse contribuer au débat de la transition énergétique et apporte des solutions au dérèglement climatique. Cet espace de participation citoyenne a pour objectif d’associer et de mobiliser la société civile à la mise en œuvre des politiques publiques en faveur de l’environnement, avant la tenue de la COP21 du 30 novembre au 11 décembre à Paris.

Pour participer au débat rendez-vous sur www.votreenergiepourlafrance.fr




Une ESF

Electriciens sans frontières développe les énergies renouvelables dans les pays les plus pauvres

12 octobre 2015

Créée en 1986 par une vingtaine d’anciens salariés d’EDF, Electriciens sans frontières (ESF) présente, sur les Berges de Seine, ses projets d’accès à l’électricité pour les pays les plus pauvres. Avec comme objectif de faciliter « le développement humain et collectif », l’ONG qui compte aujourd’hui près de 1000 bénévoles, opère principalement en Afrique mais aussi en Asie du sud-est et en Amérique du sud. « Nous visons essentiellement les structures collectives comme les écoles ou les hôpitaux car c’est le meilleur moyen de toucher le plus grand nombre », explique Laura Cornu, chargée de communication. « Nous ne nous limitons pas à des projets d’accès à l’électricité, nous construisons par exemple des moyens d’accès à l’eau dans les zones rurales isolées », complète-t-elle.

(suite…)




Quatre projets d’arrêtés pour développer la géothermie

12 octobre 2015

La Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a présenté de nouveaux mécanismes qui visent à soutenir et aider le développement de la filière « géothermie ». Celle-ci consiste à utiliser les calories (chaleur) contenues dans le sol terrestre pour les utiliser directement ou pour les convertir en électricité. Après un an de consultation avec les acteurs de ce secteur et pour répondre à son engagement de mettre en place cette réforme avant la fin de l’année, la Ministre a présenté quatre projets d’arrêtés. Ils doivent permettre de dynamiser l’utilisation des énergies renouvelables produites par la géothermie et par le biométhane issu des décharges et des stations d’épuration. Un levier supplémentaire pour atteindre les objectifs de la loi de transition énergétique et porter ainsi à 32% la part des énergies renouvelables dans la consommation globale d’ici 2030.




Une journée sans voiture à Paris

12 octobre 2015

Faisant suite au vœu du collectif « Paris sans voiture », la mairie de Paris lance la première journée sans voiture ce dimanche 27 septembre. Certaines zones de la capitale seront entièrement piétonnisées et dans le reste de Paris les voitures ne pourront circuler qu’à 20 km/heure. Cette mobilisation inédite s’inscrit dans le cadre de la Conférence Climat (COP21) qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre au Bourget. Le dispositif « journée sans voiture » vient s’ajouter aux efforts de la Mairie pour sensibiliser le grand public aux enjeux de transition énergétique.

De nombreux évènements festifs sont prévus pour que les parisiens se réapproprient l’espace public. Ce sera l’occasion, entre autre, d’aller découvrir les innovations environnementales des partenaires de la ville sur les Berges de Seine.




Une CPCU-Climespace

CPCU-Climespace : « Deux entreprises pour un objectif commun, la transition énergétique »

12 octobre 2015

Portrait CPCU+ClimespaceInterview de Laurence Poirier Dietz, Directrice Générale Climespace

et Marc Barrier, Directeur Général CPCU

 

Pourriez-vous présenter vos deux entreprises ?

Laurence Poirier Dietz : Climespace – Filiale d’ENGIE et délégataire de la Ville de Paris – est une entreprise pionnière et un leader international dans les réseaux de froid urbain et les systèmes de rafraîchissement collectifs. Ce type de réseaux équipe principalement les grands bâtiments comme les centres commerciaux, les immeubles de bureaux et les musées et est de ce fait peu connus du grand public. A Paris le réseau de froid rafraîchit près de 5 millions de mètres carrés. Chez Climespace, nous mettons tout en œuvre pour offrir ce service dans le respect de l’environnement. En effet, il existe des solutions comme l’’utilisation des ressources locales. A Paris, l’eau de Seine nous permet ainsi de refroidir les groupes frigorifiques à hauteur de 73%.

Marc Barrier : Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) est une filiale d’ENGIE et de la Ville de Paris. CPCU est délégataire de service public pour la distribution de chaleur dans la Ville de Paris. Nous développons et exploitons le plus important réseau de chaleur urbaine de France pour les besoins de 500 000 équivalents logements desservant 17 communes dont la capitale. Celle-ci a décidé de s’engager pleinement dans la préservation de l’environnement en se dotant d’un « Plan climat » très ambitieux : réduire de 25% les émissions de gaz à effet de serre, de 25% la consommation énergétique et diffuser 25% d’énergies renouvelables et de récupération dans nos réseaux. En associant le savoir faire de nos deux entreprises dans un objectif commun de préservation de l’environnement, nous contribuons (largement) à la réalisation du plan climat, et plus globalement au processus de transition énergétique


Quel est cet objectif ?

(suite…)




Une Engie

ENGIE : « Nous voulons faire connaître des solutions, des technologies et usages immédiatement mobilisables »

12 octobre 2015

Ludovic Mouly EngieInterview de Ludovic Mouly, directeur délégué Collectivités Publiques – ENGIE


Pourquoi participer à l’initiative Paris de l’Avenir ?

ENGIE est totalement impliqué, conscient de notre responsabilité et du rôle que nous avons à jouer dans la transition énergétique. Le groupe soutient la nécessité d’un accord lors de la COP21 à Paris pour limiter le réchauffement climatique à 2°C à l’horizon 2050. ENGIE se mobilise pour maîtriser son impact sur le climat. L’objectif du groupe est d’augmenter de 50% les énergies renouvelables dans son portefeuille de production d’électricité, augmenter de 40% son CA dans les activités d’efficacité énergétique et réduire de 10% ses émissions de CO2 par kilowattheure d’ici 2020Nous allons également développer à l’avenir les Green Bonds (émission d’obligations vertes), après une opération réussie de 2,5 milliards d’euros en 2014. Dans ce cadre, l’appel de la ville de Paris a été vu comme un moyen de mieux expliquer aux Parisiens notre contribution. Ces sujets sont peut être connus par les experts, mais nous voulons également nous adresser aux particuliers eux-mêmes et leur montrer les spécificités de notre secteur.


Quelles sont-elles ?

(suite…)




Une SNCF Innovation def

SNCF Innovation : « Conjuguer les nouvelles technologies pour réduire notre consommation énergétique »

22 octobre 2015

Vincent DelcourtInterview de Vincent Delcourt, Responsable du Cluster Innovation & Recherche Energie

 

Quelle place doit prendre la SNCF dans le processus de transition énergétique ?

La SNCF doit prendre une place stratégique. Nous sommes un acteur de référence dans le domaine de la mobilité et à ce titre nous devons améliorer notre efficacité énergétique. Les expositions de la ville de Paris sont un bon moyen d’expliquer, à nos usagers, notre engagement en la matière. En effet l’énergie est une composante clef du développement durable. La SNCF est le premier consommateur d’électricité en France et ceci nous a amené à fixer un objectif ambitieux : faire baisser notre consommation de 20% d’ici 2022. Il faut donc donner une place importante aux technologies innovantes. A la fois sur le court terme, mais aussi en développant des solutions en rupture sur du plus long terme. Dans ce dernier cas nous devons repenser, dans sa globalité, les systèmes d’alimentation énergétique des trains.


Que pouvez-vous mettre en place dans l’immédiat ?

Dès le mois de septembre nous allons mettre en place l’écoconduite. Ce sont des logiciels, qui permettront aux conducteurs de TGV plus de fluidité et une conduite optimisée, afin de diminuer la consommation électrique. On estime faire des économies de 10 à 15%. Mais les cheminots ne seront pas les seuls acteurs sollicités.


Vous allez mettre à contribution les usagers de la SNCF ?

(suite…)




Une Suez def

SUEZ : « Notre métier c’est valoriser et pérenniser les ressources aquatiques pour une convergence eau-énergie »

22 octobre 2015

Marie-Cécile de ChezellesInterview de Marie-Cécile de Chezelles, Responsable Développement et Innovation, Eau France, SUEZ.

 


Pourquoi s’associer aux expositions de Paris de l’avenir en amont de COP21 ?

La conférence climat qui se déroulera à Paris cet hiver, est une opportunité de sensibiliser le grand public sur les enjeux énergétiques et environnementaux. Nous sommes en train de vivre une véritable révolution économique, environnementale et sociétale. La France dispose de grandes richesses naturelles en particulier dans le secteur de l’eau, mais c’est une ressource qui devient fragile et que nous devons protéger et économiser. A titre d’exemple, cet été, plus de la moitié des départements sont sous le coup d’un arrêté concernant la restriction d’eau compte tenu de la sécheresse. L’objectif de Suez, en participant à COP21, est de montrer que les secteurs, énergétique et environnemental, ne sont plus cloisonnés mais intimement liés. Nous présentons ainsi des solutions pour économiser la ressource en eau, mais aussi des solutions pour produire de l’énergie renouvelable et locale à partir des réseaux déjà existants. Nous parlons ici de ressources cachées.


Que sont ces « ressources cachées » ?

(suite…)




Une ERDF def

ERDF : « Nouer le dialogue avec les parisiens et agir concrètement en faveur de la transition écologique du territoire »

12 octobre 2015

ERDF - G.Paloc

Interview de Géraldine Paloc, Déléguée territoriale ERDF Paris

 

Pourquoi participer à l’initiative des expositions de la ville de Paris, en amont de COP21 ?

Nous sommes des partenaires naturels de Paris, à travers notamment le contrat de concession qui nous lie. De plus, la transition énergétique nous concerne au premier chef en tant que distributeur d’électricité. Le projet de la ville est d’autant plus intéressant à nos yeux que le réseau parisien lui-même est très spécifique. C’est le seul en France à être 100% souterrain. S’il est moins exposé aux tempêtes, les crues, les ruissellements, les îlots de chaleur et le froid intense peuvent, eux, avoir un impact très importants. Nous travaillons donc à rendre le réseau plus résilient face à ces conditions rendues plus fréquentes avec le changement climatique.

Vous présentez trois démonstrateurs entre août et novembre. En quoi sont-ils représentatifs de vos principaux axes d’innovation sur le sujet ?

(suite…)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *