interview

Une EDF

EDF : « Travailler avec les collectivités pour proposer des solutions adaptées à chaque territoire »

10 décembre 2015
Jean-Noël Guillot © EDF
Jean-Noël Guillot © EDF

Interview de Jean-Noël Guillot, Directeur Projet Ville Durable d’EDF

 

Comment EDF s’engage dans le processus de transition énergétique ?

Depuis près d’une vingtaine d’années EDF travaille sur les questions de performances énergétiques des bâtiments et notamment pour les logements équipés de chauffages électriques. Avant nous nous concentrions sur le chauffage et l’eau chaude mais nous avons récemment décidé d’aller plus loin et nous travaillons aujourd’hui avec les collectivités.

 

A travers quels types d’actions ?

Nous les accompagnons dans l’identification des leviers de transition énergétique qu’elles ont à disposition. Chaque territoire, chaque ville est spécifique et à son propre développement, les solutions que l’on va pouvoir apporter sont donc nécessairement très différentes. Nous avons ainsi développé une feuille de route de transition énergétique qui permet de définir comment les collectivités voient évoluer leur territoire, du point de vue de la population, de l’industrie, etc. Une fois ce travail fait par les collectivités, nous aboutissons à une signature énergétique et c’est à partir de là qu’EDF va construire un scénario permettant aux collectivités de réduire leur consommation. Notre expertise permet alors de définir quelles sont les énergies renouvelables disponibles, c’est-à-dire définir le potentiel éolien, le potentiel photovoltaïque ou encore trouver les sources de chaleur perdue qui peuvent être récupérées.

 

Quels sont vos autres axes de travail ?

(suite…)




Une ADP

Aéroports de Paris : « Notre réflexion à long terme s’oriente vers un Smart Airport à impact neutre en termes d’émissions carbone »

4 décembre 2015
02-01-2014 086 bis BD
Patrick Jeantet

Interview de Patrick Jeantet, Directeur Général délégué du groupe Aéroports de Paris

Pourriez-vous présenter Aéroports de Paris ?

Nous sommes propriétaires et gestionnaires d’une dizaine d’aéroports en Ile de France dont ceux de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et l’aéroport d’affaire de Paris-Le Bourget. Au total, cela représente 240 millions de passagers par an, dont 64 millions qui transitent par Paris-Charles de Gaulle ce qui le place au huitième rang mondial. Nous avons également des participations dans la conception et la gestion de 38 aéroports de par le monde ce qui nous place comme un leadeur mondial dans notre secteur.

Quel est l’impact pour vous de la venue de la COP21 à Paris ?

La COP21 est le rassemblement qui réunit le plus de chefs d’Etats et les débats auront lieu au Bourget, d’une certaine manière c’est donc Aéroports de Paris qui accueille cette conférence. De plus ces chefs d’Etats arriveront par avions dans nos aéroports, accompagnés de leurs délégations. Si on ajoute le secteur privé et les représentants de la société civile : la COP21 c’est près de 40 000 participants. Nos équipes sont donc mobilisées à plein temps depuis de nombreuses semaines pour que cet évènement soit une réussite.

Cela vous a-t-il sensibilisé aux questions environnementales ?

(suite…)




Une EVESA

EVESA : « les enjeux énergétiques remettent Paris en lumière »

20 novembre 2015
Bertrand RICHARD
Bertrand RICHARD

Interview de Bertrand Richard, Président d’EVESA


Qui est EVESA ?

EVESA est la société qui a la responsabilité de l’éclairage public et de la signalisation lumineuse de la Ville de Paris. Créée en 2011, EVESA a en charge la mise en œuvre du Marché à Performance Energétique (MPE) de la capitale. Avec ses 350 collaborateurs, EVESA assure ainsi la maintenance et l’exploitation mais également la transformation de ce parc d’éclairage afin d’atteindre l’un des objectifs du Plan Climat parisien : réduire de 30% de la consommation électrique de la ville d’ici 2020. Notre périmètre regroupe les rues, les parcs et jardins et les sites d’illumination de Paris intra-muros, le périphérique ainsi que les bois de Vincennes et Boulogne, soit 175 000 point lumineux et 1 800 carrefours. La capitale possède un patrimoine historique exceptionnel qui fait son charme et attire les touristes du monde entier. Il s’agit donc pour nous de transformer l’éclairage public, de le rendre moins énergivore, tout en préservant l’ambiance lumineuse de la « ville lumière. »


Quel est votre bilan après 4 ans d’existence et vos solutions pour atteindre l’objectif ?

(suite…)




Une Eiffage

EIFFAGE : « Des solutions innovantes pour construire autrement l’habitat de demain »

10 novembre 2015

Valérie David - DSC4808 - 2014 05 26Interview de Valérie DAVID, Directeur du Développement Durable d’Eiffage

Pourquoi participer aux expositions de la Mairie de Paris en amont de la COP21 ?

Par sa participation Eiffage souhaite valoriser la ville comme creuset des solutions de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le besoin de ville durable se fait en effet toujours plus pressant et est nourri par trois urgences. Environnementale tout d’abord, conséquence d’un mouvement d’urbanisation rapide et global, puisqu’on estime à 2,5 milliards le nombre d’urbains supplémentaires d’ici 2050. Sociale ensuite, car la ville durable est née de migrations urbaines à visée économique et enfin, car elle exige de construire plus vite et moins cher. De plus, il s’agit d’exposer aux Parisiens l’originalité des solutions concrètes d’entreprises qu’ils ne pourraient pas nécessairement découvrir en dehors de cette manifestation.

Comment s’inscrit votre entreprise dans le processus de transition énergétique ?

Après l’identification et la mesure des émissions de gaz à effet de serre des activités – préalables nécessaires à toute conduite du changement dans ce domaine – nous nous concentrons sur deux niveaux de réponses. A l’échelle d’une ville et du bâti mais aussi dans le cadre d’une vision systémique plus globale avec le génie civil, les infrastructures et le réseau autour des bâtiments. A titre d’exemple, l’approfondissement et la promotion des savoir-faire en termes de construction durable et de rénovation énergétique, sont confortés par un recours systématique aux certificats d’économie d’énergie au profit des clients.

Avez-vous opéré des changements au sein de l’entreprise pour répondre aux exigences climatiques ?

(suite…)




Une Eau de Paris

Eau de Paris : « Valoriser l’eau non potable, un levier indispensable de la lutte contre le changement climatique »

26 octobre 2015
Célia Blauel, adjointe à la mairie de Paris et Présidente du Conseil d’administration d’Eau de Paris
Célia Blauel, adjointe à la mairie de Paris et Présidente du Conseil d’administration d’Eau de Paris

Interview de Célia Blauel, adjointe à la mairie de Paris en charge de l’environnement, du développement durable, de l’eau, de la politique des canaux et du « plan climat énergie territorial » et Présidente du Conseil d’administration d’Eau de Paris

 


Pourriez-vous présenter « Eau de Paris » ?

Eau de Paris est la plus importante entreprise publique de l’eau en France et compte 925 salariés. Elle a pour missions de prélever, traiter et distribuer en continu et en toute circonstance de l’eau potable à plus de 3 millions d’usagers, dont 2,2 millions de Parisiens. Producteur et distributeur d’eau, Eau de Paris est responsable de la qualité de l’eau délivrée au robinet des consommateurs, qu’elle contrôle grâce à son laboratoire d’analyses et de recherche. Elle veille à entretenir son patrimoine, à limiter l’impact de son activité sur le milieu naturel et à protéger la ressource en eau. Par ailleurs, elle se maintient à la pointe de l’innovation et propose des alternatives à l’eau potable pour des usages urbains et industriels via le recours à son réseau d’eau non potable. Enfin elle assure avec brio la relation client et sensibilise le grand public aux questions liées à l’eau.


Quels sont les usages de l’eau non potable ?

(suite…)




Une GrDF

GrDF : « Les technologies numériques entrent dans les conduites de gaz pour assurer la transition énergétique »

20 octobre 2015

C FARRUGIAInterview de Christian Farrugia, Directeur Clients Territoires Ile-de-France

 

Quelles sont les missions de GrDF ?

GRDF est un opérateur industriel dont la mission est centrée sur l’acheminement du gaz naturel. Nous construisons et entretenons les conduites de gaz : 195 851 kilomètres en France. C’est un réseau qui a été pensé pour contribuer à relever les défis d’attractivité des territoires, et à répondre aux enjeux environnementaux et de compétitivité économique. Nous nous inscrivons pleinement dans la lutte contre le changement climatique en favorisant les énergies vertes qui associent le gaz aux énergies renouvelables. Nous avons d’ailleurs, proposé un scénario de transition énergétique de long terme qui fixe un cap ambitieux en termes de réduction des émissions des gaz à effet de serre à l’horizon 2050. C’est le sens de l’engagement que j’ai pris au nom de GrDF, le 12 octobre dernier en signant la Charte en faveur du Climat aux côté de la Ville de Paris.


Quelles actions allez-vous engager pour le changement climatique ?

(suite…)




Une CPCU-Climespace

CPCU-Climespace : « Deux entreprises pour un objectif commun, la transition énergétique »

12 octobre 2015

Portrait CPCU+ClimespaceInterview de Laurence Poirier Dietz, Directrice Générale Climespace

et Marc Barrier, Directeur Général CPCU

 

Pourriez-vous présenter vos deux entreprises ?

Laurence Poirier Dietz : Climespace – Filiale d’ENGIE et délégataire de la Ville de Paris – est une entreprise pionnière et un leader international dans les réseaux de froid urbain et les systèmes de rafraîchissement collectifs. Ce type de réseaux équipe principalement les grands bâtiments comme les centres commerciaux, les immeubles de bureaux et les musées et est de ce fait peu connus du grand public. A Paris le réseau de froid rafraîchit près de 5 millions de mètres carrés. Chez Climespace, nous mettons tout en œuvre pour offrir ce service dans le respect de l’environnement. En effet, il existe des solutions comme l’’utilisation des ressources locales. A Paris, l’eau de Seine nous permet ainsi de refroidir les groupes frigorifiques à hauteur de 73%.

Marc Barrier : Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) est une filiale d’ENGIE et de la Ville de Paris. CPCU est délégataire de service public pour la distribution de chaleur dans la Ville de Paris. Nous développons et exploitons le plus important réseau de chaleur urbaine de France pour les besoins de 500 000 équivalents logements desservant 17 communes dont la capitale. Celle-ci a décidé de s’engager pleinement dans la préservation de l’environnement en se dotant d’un « Plan climat » très ambitieux : réduire de 25% les émissions de gaz à effet de serre, de 25% la consommation énergétique et diffuser 25% d’énergies renouvelables et de récupération dans nos réseaux. En associant le savoir faire de nos deux entreprises dans un objectif commun de préservation de l’environnement, nous contribuons (largement) à la réalisation du plan climat, et plus globalement au processus de transition énergétique


Quel est cet objectif ?

(suite…)




Une Engie

ENGIE : « Nous voulons faire connaître des solutions, des technologies et usages immédiatement mobilisables »

12 octobre 2015

Ludovic Mouly EngieInterview de Ludovic Mouly, directeur délégué Collectivités Publiques – ENGIE


Pourquoi participer à l’initiative Paris de l’Avenir ?

ENGIE est totalement impliqué, conscient de notre responsabilité et du rôle que nous avons à jouer dans la transition énergétique. Le groupe soutient la nécessité d’un accord lors de la COP21 à Paris pour limiter le réchauffement climatique à 2°C à l’horizon 2050. ENGIE se mobilise pour maîtriser son impact sur le climat. L’objectif du groupe est d’augmenter de 50% les énergies renouvelables dans son portefeuille de production d’électricité, augmenter de 40% son CA dans les activités d’efficacité énergétique et réduire de 10% ses émissions de CO2 par kilowattheure d’ici 2020Nous allons également développer à l’avenir les Green Bonds (émission d’obligations vertes), après une opération réussie de 2,5 milliards d’euros en 2014. Dans ce cadre, l’appel de la ville de Paris a été vu comme un moyen de mieux expliquer aux Parisiens notre contribution. Ces sujets sont peut être connus par les experts, mais nous voulons également nous adresser aux particuliers eux-mêmes et leur montrer les spécificités de notre secteur.


Quelles sont-elles ?

(suite…)




Une Scania

SCANIA : « La technologie est prête, il ne manque que la volonté politique de la mettre en place »

12 octobre 2015

BaustertGilles 2Interview de Gilles Baustert, Directeur Marketing & Communication


Où se situe Scania dans la lutte contre le dérèglement climatique ?

Scania est une entreprise de construction de véhicules lourds – de 19 tonnes et plus – d’origine Suédoise. La question de la préservation de l’environnement est inscrite dans les gènes de notre culture d’entreprise. Nous avons tout un portefeuille de solutions à disposition de nos clients transporteurs et chargeurs pour répondre aux problématiques posées par le processus transition énergétique.


Quelles innovations votre secteur peut-il mettre en avant ?

La filière des véhicules lourds est telle, que les innovations portent principalement sur les carburants, la technologie et la formation des conducteurs. Pour tracter des charges de plusieurs dizaines de tonnes, le diesel reste à ce jour le carburant le plus efficace. Il a mauvaise réputation, à tort. Car depuis 1993 et l’instauration des premières normes européennes, nous avons fait d’énormes progrès sur les objectifs de réduction des émissions de particules. Aujourd’hui, avec la norme « Euro 6 » obligatoire depuis 2014, nous avons diminué de 97% les émissions de particules et de 95% les émissions d’oxyde d’azote par rapport à 1993. Mais d’autres solutions existent et notamment celles des biocarburants.


Vos véhicules peuvent-ils être alimentés par les biocarburants ?

(suite…)




Une JCDecaux

JCDecaux : « Nous travaillons à améliorer le quotidien des citadins dans le strict respect de l’environnement »

12 octobre 2015

ITW Albert AssérafInterview d’Albert Asseraf, Directeur Général Stratégie, Etudes et Marketing France

 

Pourquoi vous engagez-vous dans le processus de transition énergétique ?

Pour JCDecaux le développement durable guide notre réflexion pour contribuer à une ville toujours plus écologique, accessible et solidaire. Nous sommes convaincus que les entreprises ont un rôle primordial à jouer pour lutter contre le dérèglement climatique. Au-delà des engagements des Etats, elles doivent avoir une démarche écoresponsable. Pour notre part, nous menons des actions concrètes depuis de nombreuses années pour, entre autres, réduire nos émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi, JCDecaux a souhaité s’impliquer aux côtés de la Mairie de Paris comme Partenaire Officiel de la COP21. Que cette conférence, aux enjeux cruciaux, soit accueillie début décembre par la France nous donne une occasion unique de témoigner auprès de nos partenaires, de nos clients du monde entier et du grand public, de notre engagement dans le processus de transition énergétique.


Comment se traduit cet engagement ?

(suite…)




Une SNCF Réseau def

SNCF Réseau : « Devenir maître de l’après vie de nos matériaux »

22 octobre 2015

Bernard TorrinInterview de Bernard Torrin, ‎Directeur Environnement et Développement Durable chez SNCF Réseau


En quoi consiste l’activité de SNCF Réseau ?

Né de la fusion début 2015 de Réseau Ferré de France (RFF) et d’une partie de SNCF (SNCF Infra et Direction de la Circulation Ferroviaire), SNCF Réseau est l’Etablissement public industriel et commercial (Epic) qui regroupe depuis le 1er janvier 2015, tous les services en charge des infrastructures ferroviaires. SNCF Réseau est l’unique, propriétaire et gestionnaire, du réseau ferré national. Nous disposons d’un patrimoine très important de rails, caténaires, ballast (pierres concassées et anguleuses sur lesquelles repose la voie de chemin de fer), et traverses. Pour garantir la sécurité et la fiabilité du réseau ferré, SNCF Réseau entretient et modernise ses infrastructures. En 2015, près de 1500 chantiers sur l’ensemble du territoire sont réalisés, et sur plus de 1000 km de voies, pour un total de 48 000 km. L’ensemble des composants (rails, ballast, traverses …) est remplacé. A cette occasion, nous optimisons les ressources correspondantes, au bénéfice de l’environnement et du climat : moins de matières premières extraites du sous-sol, moins de transports, et donc moins de gaz à effet de serre émis. Nous nous sommes donc naturellement engagés aux côtés de la Mairie de Paris et participons volontiers aux expositions sur les Berges de Seine en amont de la COP21.


Comment SNCF Réseau s’engage dans le processus de transition écologique ?

(suite…)




Une SNCF Innovation def

SNCF Innovation : « Conjuguer les nouvelles technologies pour réduire notre consommation énergétique »

22 octobre 2015

Vincent DelcourtInterview de Vincent Delcourt, Responsable du Cluster Innovation & Recherche Energie

 

Quelle place doit prendre la SNCF dans le processus de transition énergétique ?

La SNCF doit prendre une place stratégique. Nous sommes un acteur de référence dans le domaine de la mobilité et à ce titre nous devons améliorer notre efficacité énergétique. Les expositions de la ville de Paris sont un bon moyen d’expliquer, à nos usagers, notre engagement en la matière. En effet l’énergie est une composante clef du développement durable. La SNCF est le premier consommateur d’électricité en France et ceci nous a amené à fixer un objectif ambitieux : faire baisser notre consommation de 20% d’ici 2022. Il faut donc donner une place importante aux technologies innovantes. A la fois sur le court terme, mais aussi en développant des solutions en rupture sur du plus long terme. Dans ce dernier cas nous devons repenser, dans sa globalité, les systèmes d’alimentation énergétique des trains.


Que pouvez-vous mettre en place dans l’immédiat ?

Dès le mois de septembre nous allons mettre en place l’écoconduite. Ce sont des logiciels, qui permettront aux conducteurs de TGV plus de fluidité et une conduite optimisée, afin de diminuer la consommation électrique. On estime faire des économies de 10 à 15%. Mais les cheminots ne seront pas les seuls acteurs sollicités.


Vous allez mettre à contribution les usagers de la SNCF ?

(suite…)




Une Calcia def

Ciments Calcia : « Pour répondre aux enjeux climatiques, le béton se réinvente sans cesse »

22 octobre 2015

Serge SchmidtInterview de Serge Schmidt, Directeur Général de Ciments Calcia

 

Y-a-t-il une place pour le béton dans le processus de transition énergétique ?

Chez Ciments Calcia nous avons conscience que le béton est un matériau qui doit retrouver toute sa légitimité. Il est celui qui répond le plus largement aux exigences de la construction durable. Pour cela notre secteur a le devoir d’être à la pointe de l’innovation et pouvoir proposer des solutions aux enjeux que pose la transition énergétique.


Quels sont vos liens avec la ville de Paris et les expositions en amont de COP21 ?

L’urbanisation. C’est un enjeu crucial aujourd’hui au regard de la taille des grandes métropoles. La ville de Paris, qui va accueillir la conférence internationale sur le climat en décembre prochain, va assurément montrer l’exemple. Elle en a l’opportunité avec le chantier du « Grand Paris ». Nous souhaitons travailler avec l’ensemble des parties prenantes, afin de proposer une ville nouvelle qui offre un cadre de vie plus respectueux de l’environnement et apporte plus de confort pour ses résidents. Les expositions en amont de COP21, dans le cadre de Paris Climat 2015, nous donneront l’occasion de présenter les innovations qui sont déjà déployées ou en passe de l’être. Elles portent tant sur la production du matériau, notamment au niveau de la « facture énergétique » que sur ses performances.


Comment réduire cette « facture énergétique » ?

(suite…)




Une Suez def

SUEZ : « Notre métier c’est valoriser et pérenniser les ressources aquatiques pour une convergence eau-énergie »

22 octobre 2015

Marie-Cécile de ChezellesInterview de Marie-Cécile de Chezelles, Responsable Développement et Innovation, Eau France, SUEZ.

 


Pourquoi s’associer aux expositions de Paris de l’avenir en amont de COP21 ?

La conférence climat qui se déroulera à Paris cet hiver, est une opportunité de sensibiliser le grand public sur les enjeux énergétiques et environnementaux. Nous sommes en train de vivre une véritable révolution économique, environnementale et sociétale. La France dispose de grandes richesses naturelles en particulier dans le secteur de l’eau, mais c’est une ressource qui devient fragile et que nous devons protéger et économiser. A titre d’exemple, cet été, plus de la moitié des départements sont sous le coup d’un arrêté concernant la restriction d’eau compte tenu de la sécheresse. L’objectif de Suez, en participant à COP21, est de montrer que les secteurs, énergétique et environnemental, ne sont plus cloisonnés mais intimement liés. Nous présentons ainsi des solutions pour économiser la ressource en eau, mais aussi des solutions pour produire de l’énergie renouvelable et locale à partir des réseaux déjà existants. Nous parlons ici de ressources cachées.


Que sont ces « ressources cachées » ?

(suite…)




Une ERDF def

ERDF : « Nouer le dialogue avec les parisiens et agir concrètement en faveur de la transition écologique du territoire »

12 octobre 2015

ERDF - G.Paloc

Interview de Géraldine Paloc, Déléguée territoriale ERDF Paris

 

Pourquoi participer à l’initiative des expositions de la ville de Paris, en amont de COP21 ?

Nous sommes des partenaires naturels de Paris, à travers notamment le contrat de concession qui nous lie. De plus, la transition énergétique nous concerne au premier chef en tant que distributeur d’électricité. Le projet de la ville est d’autant plus intéressant à nos yeux que le réseau parisien lui-même est très spécifique. C’est le seul en France à être 100% souterrain. S’il est moins exposé aux tempêtes, les crues, les ruissellements, les îlots de chaleur et le froid intense peuvent, eux, avoir un impact très importants. Nous travaillons donc à rendre le réseau plus résilient face à ces conditions rendues plus fréquentes avec le changement climatique.

Vous présentez trois démonstrateurs entre août et novembre. En quoi sont-ils représentatifs de vos principaux axes d’innovation sur le sujet ?

(suite…)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *